Conseil communal

12 octobre 2013

Une place à Hannêche et peut-être bientôt des logements publics...

Deux points importants ont été abordés ce jeudi 12 octobre au conseil communal

- le projet d’aménagement de la place de Marneffe,
- la déclaration de politique générale du logement (point ajouté en urgence le jour même du conseil par le collège)

Publié le lundi 30 septembre 2013

Projet de délibération relatif au plan d’investissement communal 2013 / 2016 : rénovation de la place d’Hannêche

Une circulaire du ministre des pouvoirs locaux et de la ville a attribué en juin 212.841 euros de droit de tirage à la commune pour « certains investissements d’intérêt public ». Cette circulaire précise les priorités auxquelles ces investissements peuvent être attachés, soit essentiellement à :

- la création, l’entretien de voiries et parking, d’aqueducs et d’égouts, de l’éclairage public,

- la construction, transformation et réhabilitation de bâtiments publics communaux, de bâtiments destinés au CPAS, de petites infrastructures sociales de quartiers et plus particulièrement de maisons de quartier (rencontres, redynamisation de la vie de quartier…)

Ces investissements devront concourir à améliorer la sécurité routière et l’amélioration du cadre de vie. Concernant la mobilité,

« Les travaux entrepris doivent garantir aux citoyens de circuler en toute sécurité sur les voiries communales. La sécurité de tous les usagers, et particulièrement des plus vulnérables (piétons, cyclistes, motards…) est incontournable » « Des aménagements obligeant les usagers à respecter les vitesses autorisées sur le réseau communal, notamment aux abords des traversées de noyaux d’habitation, et plus particulièrement aux abords des écoles, seront envisagés »

Le collège propose donc de rénover la « place » d’Hannêche.

Nous nous en réjouissons !

Nous voyons toutefois rejaillir le spectre d’un fonctionnement sans participation citoyenne et sans vision.

- Ecolo constate à nouveau qu’aucune information n’a été transmise à propos de ce projet, malgré l’importance de l’investissement. Plus particulièrement, aucune communication ou concertation avec la population et les associations concernées n’a été menée. A la date du vote en conseil, seul le collège disposait des éléments relatifs au projet.

Pour vivre heureux, vivons cachés !

- Ecolo constate que le budget dédié à cet investissement correspond exactement au subside alloué par la Région Wallonne en juin (droit de tirage) augmenté de la part communale minimale exigée (50 %), comme par miracle !

Cette ébauche de projet a été faite sur mesure pour dépenser l’intégralité du budget ainsi libérable dans le temps imparti, sans autre remise en question !!!

N’est-il pas possible de répartir ce montant sur un ou deux autres projets complémentaires (trottoirs, pistes cyclables, traversées dangereuses pour les usagers faibles, local culturel ou associatif…) comme cela est aussi clairement repris dans les priorités définies par la circulaire (région wallonne) ?

Soyons fous, on aurait même pu penser à rénover (voire à créer) l’un ou l’autre patrimoine communal ou une infrastructure utile (à Hannêche…). Des maisons de village à cogérer, pourquoi pas ?

- Une place à Hannêche ? Le dossier introduit consulté montre une absence totale d’originalité. On se demande quelles ont été les consignes données par le collège pour son établissement ! La priorité serait donnée à la sécurité d’après la motivation de la délibération ? Non, après examen, le projet ne répond absolument pas aux principes du décret repris ci-dessus !

Pas de sécurisation pour les enfants, vélos ou autre personnes âgées ! Pas de casse-vitesse ou autre, seulement un beau bétonnage en perspective pour… du parking, et un bel asphaltage. Y-a-t-il y un problème de parking ? Adieu les belles bordures en pierre bleue que l’on a pourtant gardées sur la place de Burdinne ?!

A voir le charme actuel de l’ensemble aujourd’hui, et le fiasco de la place de Marneffe, il y a de quoi s’inquiéter (suppression de la végétation et des parterres, absence de caractère et de charme, fermeture des espaces latéraux aux piétons et cyclistes, trottoir sans bordure..).

Conservons le charme attrayant de la place à Hannêche, ses tilleuls remarquables, bannissons-en les véhicules, accueillons y les promeneurs, les enfants (aire de jeu), nos ados, faisons–en un lieu convivial !

En conclusion, Ecolo souligne qu’il n’a pas d’opposition à un projet de rénovation de la place d’Hannêche, pour autant qu’il s’inscrive dans un programme clair global et précis tenant compte des capacités d’investissement de la commune et prioritairement, des souhaits des Hannêchois... et de tous les Burdinnois. Mais nous ne sommes pas d’accord d’y consacrer 500.000, 00 euros, en quasi pure perte dans la comptabilité communale : une place n’est pas un investissement comptabilisable dans le patrimoine !

Déclaration de politique du logement

Ecolo soutient la déclaration telle que présentée, en particulier son article deux consacré au logement social.

Cette déclaration de politique du logement découle du Code Wallon du Logement, axé sur la mise en œuvre du droit à un logement décent pour tous.

Les communes ont en charge la diversification des types de logement, ainsi que la réalisation de logements sociaux (de logements sociaux assimilés, d’insertion et de transit). Elles ont aussi à lutter contre l’inoccupation et l’insalubrité des logements.

En février 2012, un décret a prévu que chaque commune établisse, dans les neufs mois du renouvellement du conseil communal, cette déclaration. Il s’agit en fait d’un programme qui vise à identifier, année par année, chaque opération, son maître d’ouvrage, les intervenants associés, son délai de réalisation, le nombre et le type de logements concernés, les modes de financement et les moyens à développer pour atteindre les objectifs définis.

Le projet de délibération présenté en conseil communal étant une ébauche de programme, en réalité une déclaration d’intentions, il doit encore être précisé au cours des semaines qui viennent (avant le 31 octobre).

Ecolo tient à saluer le collège qui marque enfin aujourd’hui son intention de favoriser le logement de type social au travers de l’article deux, après avoir reporté au cours de la législature précédente tout investissement en la matière…

Pour cette raison principalement, nous soutenons l’ébauche de programme décrit dans la déclaration, mais resterons très vigilant quant à sa concrétisation, constatant par ailleurs que le collège ne parle d’acquisition que pour l’article 1 qui concerne seulement l’amélioration / transformation de logements.

Rien n’est donc acquis aujourd’hui.

Forum