Politique fiction à Burdinne : soyons audacieux, et si nous participions ?

Publié le mercredi 20 novembre 2013

Les investissements pour la première moitié de législature ont été décidés ces dernières semaines en conseil communal. Ils seront principalement consacrés à deux projets "de prestige", ainsi qu’à deux logements sociaux (enfin, mais contraints et forcés par la RW !).

On investit à Hannêche : il était temps, mais...

Outre la « sécurisation » de la « Place » à Hannêche (490.000 euros subsidiés à 50 %), projet dispendieux, à ce stade nébuleux, non concerté et non intégré dans un plan communal de mobilité, le Collège a aussi décidé de la construction de la « Buvette du Football » à Burdinne. Ce projet passé pour la première fois en conseil communal en 2002, est passé entre-temps de 430.000 à 630.000 euros (subsidiés à 50 %).

Des infrastructures qui ne serviront qu’au foot et qui coûteront plus d’un demi million d’euros. Est-ce bien raisonnable ?

La buvette est 100 % foot, 4 vestiaires-douches pour équipes, un « bar » impressionnant à l’étage et divers sanitaires. Pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour faire mieux, en concertation, sans envoyer nécessairement le projet aux calendes grecques ? D’autres clubs et associations pourraient profiter de cette infrastructure sans que le coût en soit radicalement modifié.

J’ai proposé un moratoire de 5 mois sur le projet... demande rejetée...

Le projet a déjà attendu 12 ans. Qu’auraient pesé 5 mois de plus ?

Je proposais qu’au cours de cette période, une commission représentative (associations culturelle et sportives locales, …) se penche en concertation avec nos édiles, sur une réelle amélioration de la polyvalence du projet.

A peu de frais, de simples améliorations sont possible, sans remise en cause fondamentale. Des espaces perdus sont facilement transformables en une salle supplémentaire de 50 m2. En outre, ce projet, s’il était intégré dans une réflexion globale et concertée, pourrait n’être que la première phase d’un ensemble comprenant aussi à terme une salle polyvalente (spectacle, sport, associations….).

Il faut de l’imagination et la volonté de se laisser le temps de la réflexion.

« Les années futures vont-être difficiles pour la commune », nous annonce M. Gustin en conseil. Raison de plus pour maximaliser les possibilités d’utilisation de cet investissement, très important à notre échelle de petite commune.

Faisons mieux et plus, ensemble, tant que c’est possible !

Forum