LE SCHEMA PROVINCIAL DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL  EST PRET, servons-en nous!

ECOLO (re) propose dans son  sillage la création à Burdinne d’une commission consultative d’aménagement du territoire à Burdinne (CCATM).

Une proposition Ecolo au conseil communal, juin 2018

Ce plan a été présenté à Liège, où je me trouvais seul élu présent pour notre commune. Trois années de travail, un super bureau d’urbanisme, un accompagnement par des élus de la Province de Liège, dans le cadre du groupe de travail provincial “Liège Europe Métropole”, dont vous êtes M. Gustin,  administrateur depuis 2014.

UN PACTE, 5 AXES d’actions supra communales, 7 territoires.

Les AXES :

– Transition énergétiques et écologique
– Urbanisme Bas Carbonne
– Régénération au service du développement économique
– Mobilité Durable
– Offre touristique

Un fameux défi ! Et déjà un socle constitué, dans lequel piocher pour permettre de gérer l’aménagement du territoire pour ces 50 prochaines années, pour relever les défis de Demain!

Une supra-communalité à développer à Burdinne aussi, dans le cadre de l’association de projet des 4 communes du Parc Naturel, un outil existant, qui ne demande qu’à être enfin mis en œuvre.

On mettra le sacro-saint  mot d’ordre communal “chacun  maître chez soi” de côté au profit de la gestion du bien commun général. Les défis sont immenses, pensons notamment aux  70.000 logements nouveaux à construire d’ici une grosse vingtaine d’année.. (+15%), hors rénovation des 500.000 existants et vieillissants…

Nous devons  conduire nos territoires en gardant le cap sur les 5 axes ci-dessus, en concertation avec nos voisins proches et moins proches. Notre commune n’est pas un petit îlot paradisiaque isolé de l’extérieur..

La CCATM ou le Parc Naturel Burdinale Mehaigne ?

A Burdinne, pouvons-nous encore et toujours tenir refuser le droit à l’expression des citoyens au travers de la CCATM , sur les projets en matière d’urbanisme notamment ?

“Nous sommes une trop petite commune”  et ici en l’occurrence  ” pour avoir une commission consultative d’aménagement du territoire” !  «  Le PNBM donne des avis tout autant valables »  Vraiment ?

Vous le savez, les demandes d’ECOLO depuis 2013 déjà de mettre sur pied cette CCATM ont été systématiquement refusées, sous prétexte que le Parc Naturel donne des avis. Or concernant ces avis, malgré mes demandes répétées, jamais  la procédure de leur établissement par le Parc n’a été donnée.. (qui, comment, sur quelles bases, .;.) etc…

Est-ce normal de mettre de coté la représentativité des Burdinnois, assurée par la CCATM? Le PNBM n’est pas représentatif des citoyens de la commune, il ne se substitue pas à  la CCATM,(voir le conseil communal de mars 17,  concernant la  CCATM et son rôle) .

A noter qu’il a été  impossible jusqu’à ce jour d’obtenir des informations sur le fonctionnement du Parc Naturel : les rapports du comité scientifique, des conseils d’administration, le budget, la structure et l’organigramme du Parc, les noms des membres du CA. Est-ce un secret d’état ? A quant la libre consultation des données publiques, sauf cas nécéssitant la confidentialité (mise en cause de personnes).

Liège Europe Métropole :

Malgré votre qualité d’administrateur au sein de cette institution, Monsieur Gustin, jamais ce point n’a fait l’objet d’une présentation et d’un suivi de votre part en  conseil communal ces 4 dernières années. Et rien n’a été mis en chantier non plus, je pense plus particulièrement à nos demandes en matières de plan de mobilité et de déplacement, des plans trottoirs.

Le SPDT, n’est-ce pas une réflexion qui aurait mérité un fort éclairage de votre part en conseil communal ? N’est-ce pas de notre  ressort, que de prévoir comment s’organiser pour demain, pour la transition ?

Le futur de nos villages est d’importance, mettons le débat au programme immédiatement!

Considérant

  • Ce qui précède,
  • le devoir moral qu’a l’exécutif communal (le Bourgmestre et les échevin-e-s) d’impliquer tous les Burdinnois qui le souhaitent, de manière pro active dans les projets communaux, et plus particulièrement ici en matière d aménagement du territoire,
  • les refus répétés du collège d’instaurer une CCATM,
  • le nouveau SPDT
  • l’urgence qu’il y a à infléchir la gestion territoriale anarchique actuelle, notamment en matière d’économie d’énergie
  • la nécessité de réfléchir tous unis à une politique supra communale d’aménagement du territoire

 

 Burdinne demande au Collège ,  de prendre les mesures et prévoir les moyens dès aujourd’hui qui permettront

  • la création à Burdinne en 2018 d’un groupe citoyen de réflexion sur le SPDT, groupe à élargir aux 4 communes de l’Association de projet Parc Naturel Burdinale Mehaigne.
  • la désignation de 2 conseillers communaux référents pour ce groupe SPDT conduisant qui co-organiseront débats, consultations et autres réflexions et visites qu’ils jugeront nécessaires.
  • la finalisation par ce groupe SPDT d’un projet traduisant le SPDT au niveau de nos territoires. Le cadre Trans communal de l’AP PN BM sera privilégié. Le planning prévoira un démarrage des premières actions courant 2019.
  • que le groupe examine en priorité l’activation du projet Rénov Energie (habitat bas Carbonne, emplois locaux, production locale/ notre proposition de mars 2018, refusée « comme d’habitude », en annexe.

 

Le conseil communal, un pur lieu formel d’entérinement administratif ?

DEMAIN, on ouvre les fenêtres : en 2019, le conseil deviendra un lieu vivant, intéressant, où le Burdinnois aura envie de se rendre, de donner son avis, de discuter des projets, proposer, grâce à la volonté des élus en priorité. Il ne sera plus un pur lieu formel d’entérinement administratif, une obligation légale remplie au strict minima par le collège.

François Renard, Conseiller communal Ecolo, Oteppe

Share This